DEVOIR DE MEMOIRE

ORADOUR. Histoire, Vigilance et Réconciliation

Conférence du 11 mars 2015

 

 

logo OHVR couleur DOC 

À l’initiative de l’association ORADOUR. Histoire, Vigilance et Réconciliation, le Procureur du tribunal militaire de Rome Marco de Paolis tiendra la conférence :

« Pourquoi juger 70 ans après ? »

En présence de Robert Hébras, survivant du massacre d’Oradour-sur-Glane (10 juin 1944).

Mercredi 11 mars 2015 à 18h30
Espace Cité, rue de la Providence, Limoges

Entrée libre

70 ans après la fin de la seconde guerre mondiale, faut-il encore traquer les criminels nazis et les faire condamner?
En octobre 2010, Andreas Brendel, procureur de Dortmund, décide d’ouvrir une enquête en Allemagne sur le massacre d’Oradour sur Glane, impliquant six suspects encore en vie. Une enquête judiciaire est alors conduite, à Oradour, pour la poursuite de ces criminels et l’ouverture éventuelle d’un procès en Allemagne.
Marco de Paolis, procureur du tribunal militaire de Rome, poursuit activement depuis plus de 10 ans les criminels nazis en Italie. « Pourquoi poursuivre les auteurs présumés des faits 70 ans après? Parce que c’est la loi, parce que c’est aussi un devoir » dit-il en ajoutant « La vérité ne peut pas être effacée. La cacher est un second délit ».
Pas moins de 450 dossiers ont été bouclés sous son autorité. Sur les 81 criminels finalement poursuivis, 57 ont été condamnés à la prison à vie. L’une de ses enquêtes lui a permis de conduire en justice une dizaine d’anciens SS présents à Sant’Anna di Stazzema, petit village de Toscane, victime d’un massacre similaire à celui d’Oradour, le 12 août 1944.

Site = http://www.oradourhvr.fr
Mail = http://www.oradour.hvr@laposte.net

1 Comment

  1. Je remercie, vivement, l’association ORADOUR. Histoire, Vigilance et Réconciliation pour la conférence tenue par le Procureur du tribunal militaire de Rome Marco de Paolis, « Pourquoi juger 70 ans après ? », en présence de Robert Hébras, survivant du massacre d’Oradour-sur-Glane (10 juin 1944).
    J’ai apprécié, tout particulièrement, l’entêtement de Marco de Paolis à juger les criminiels nazis malgré leur âge, donneurs d’ordres ou exécutants.
    Sera-t-il possible d’avoir le document qu’il a lu ?
    Enfin, j’espère qu’il y aura d’autres événements pour ne pas oublier et pour transmettre aux générations futures.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2018 DEVOIR DE MEMOIRE

Theme by Anders NorenUp ↑